Rout Lëns

type

Masterplan et processus participatif

Contexte

Le site de Rout Lëns (Lentille Rouge) est une friche industrielle de 10,5 Ha située en bordure immédiate du centre-ville de Esch-Sur-Alzette au Luxembourg. Le site était occupé jusqu’en 1987 par l’un des plus anciens hauts fourneaux du pays. Depuis lors il constitue une rupture urbaine importante isolant véritablement d’anciens quartiers ouvriers.

Mission

La mission a consisté à élaborer la stratégie de reconversion urbanistique d’un site industriel (programmation, densité) et les éléments de masterplanning (organisation spatiale). La réalisation de ce masterplan avait pour but de démontrer auprès des acteurs le potentiel de reconversion du site et sa contribution au projet de ville. La mission s’est ensuite poursuivie avec la mise en place d’une méthodologie participative intégrant les acteurs de terrain dans la réflexion sur le masterplan.

Démarche

Notre approche a consisté à clarifier les ambitions sociétales, environnementales et urbaines du projet pour les traduire dans un masterplan. Celui-ci donne un cadre spatial pour la création d’un quartier mixte (logement, école, équipements, bureaux, commerces de proximité etc.), écologique et en connexion avec les dynamiques de la ville.

Le site possède une histoire, une identité forte et constitue un enjeu d’ampleur pour la ville. Nous avons attaché une importance particulière à la mise en place d’un processus participatif important et à grande échelle comprenant une plateforme numérique et des rencontres et ateliers citoyens. L’objectif de ce processus est d’alimenter la réflexion sur le projet. Nous avons également organisé une première étape d’activation culturelle du site, intitulée « phase 0 » en collaboration avec la KUFA, acteur culturel important d’Esch. Elle s’est concrétisée par la réalisation d’une série d’interventions artistiques sur le site en friche.

client

IKO Real Estate

lieu

Esch-Sur-Alzette (Luxembourg)

date

2017

statut

En cours

Équipe

CityTools

Superficie

10 ha

Crédits

Photographies : Brahim Tall