Faire la Ville Autrement

type

Initiative connexe

Contexte

Depuis quelques années les politiques urbaines se cherchent un nouveau souffle, bousculées par les crises (climatiques et sanitaires) et dans un contexte politique et démocratique mouvementé. Face à la difficulté actuelle à répondre aux enjeux de notre époque, à projeter un horizon clair, face aussi à la polarisation croissante des acteurs, et aux divers blocages, un groupe de personnes, y compris certains travailleurs de CityTools, s’est réuni pour chercher activement une alternative. Leitmotiv ? Faire la ville autrement ! Le groupe était initialement composé principalement d'architectes et d'urbanistes, avant de s'adjoindre divers Bruxellois désireux de « faire évoluer les choses » vers une ville plus engagée, collaborative, cohérente et durable.

Le groupe initial a commencé par co-rédiger une carte blanche, qui a été publiée dans Le Soir le 11 novembre 2021 (https://www.lesoir.be/405850/article/2021-11-11/bruxelles-faire-la-ville-autrement). Cette action a déclenché un processus de mobilisation du public pour initier une évolution ensemble, comprenant un appel à contribution aux Bruxellois, un travail de fond partagé avec le public, les habitants, les administrations, les décideurs, etc. L’idée : creuser la situation et aborder une série de questions urgentes : Qui fait la ville ? Où se mène le débat sur les enjeux du territoire ? Pour qui fait-on la ville ? Quelle est la place des habitants ? De quel dialogue avons-nous besoin ?

Les contributions ont été le prélude à un moment collectif pour ouvrir le débat et esquisser une nouvelle dynamique. Ce forum s'est déroulé en novembre 2022 au BRASS, où 110 personnes ont discuté de divers sujets autour du thème du "dialogue" aboutissant à diverses idées sur les aspirations pour notre ville, les rôles des acteurs et la façon de vraiment réanimer le débat sur la ville.

Dans la foulée du Forum il est apparu nécessaire de se tourner vers un public plus large, en multipliant les échanges avec des acteurs variés : jeunes adolescents, personnes âgées, enfants, etc. Cette phase tente de construire de nouveaux récits de la ville, faire le pari de la confiance au lieu de la défiance, aller au contact, sur le terrain, dans les quartiers, dans la rue.

L'objectif est maintenant de poursuivre ce travail pour le montrer lors d'une prochain moment public, visant à baliser le terrain, en vue des élections de 2024, puis de contribuer à ce nouvel horizon culturel de 2030 (capitale culturelle européenne).

lieu

Brussels

date

2022

statut

En cours

Équipe

Divers intervenants bruxellois engagés dans le domaine de l'urbanisme, de l'architecture, des questions sociales et de la participation citoyenne.

Crédits

Illustrations & photographies : Aya Akbib